17 janvier 2021

Aimable pudeur, Grande incohérence, Autorité inutile

  Naïf je suis et naïf je reste. Cette affliction dont je suis victime me conduit à poser des questions dont la réponse me semble évidente et auxquelles la tribu des Benêts répond par de l'hésitation et ce que j'appelle couramment du pataugeage. D'autres disent barbotage, ce qui fait plus puéril, ce qui n'est pas faux. Ici, le lecteur se dit que son bon sens ne lui permettra pas dans ce marais, entre deux Concertations Citoyennes ou bien Conventions de sujets variés et changeant au gré des humeurs du Gros Benêt, de choisir... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 janvier 2021

Prudence et impatience

  Ce n'est pas le titre d'un roman de Jane Austen qui aurait échappé aux recherches des amoureux de cette dame mais une réflexion sur deux modes d'action face à un fait-divers récent toujours présent dans l'esprit de tous et sur la manière de les évoquer.  Rassemblement dans un hangar à Lieuron estimé à 2500 personnes avec danse et sono le 31 décembre puis premier janvier et le matin de la journée suivante Mode patience, celui que la force des choses conduit à adopter. «Face à des individus très violents, j'ai pris la... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 janvier 2021

Poulets sans tête.

  Une ambiguïté à lever, ici, poulet ne signifie pas la désignation désuète du flic, gendarme et policier de tout poil. Non, il s'agit bien du poulet de la basse cour, poulet issu de l'œuf de sa mère la poule et par quelque mécanisme que j'imagine mal du coq, celui qui importune les voisins citadins venus d'ailleurs. Jadis, dans une conversation avec un ami Kikuyu pur jus et en parlant d'un fâcheux de nos connaissances il le compara à un "headless chicken" et m'expliqua que la volaille sans tète remise dans le poulailler... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 11:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 janvier 2021

Incompréhension en face de l'impuissance en principe de gouvernance

  Dans ce carnet deux sujets bien différents qui sont des exemples illustrant cette impuissance consentie ou peut être même désirée par les personnes, comme on dit, aux affaires. Désirée peut-être car comme le dit la formules usuelle : mettons sous le tapis et on verra plus tard.  Le démarrage de la campagne de vaccination. Je pars d'une idée simple. Il y a au moins 24 million de français qui attendent d'être vaccinés et qui ne comprennent pas pourquoi les gens qui ont le vaccin en leur possession ne les vaccinent... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 14:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 décembre 2020

La Plus Grande Arnaque Archéologique

Je tergiverse et procrastine et flemmarde à entrer dans un gros morceau de la mosaïque du passé que j'ai promis à ma fille. Pour gagner du temps sans trop le perdre je dois trouver un sujet plus simple et peut-être plus rigolo. C'est le mot mosaïque qui provoque ce que j'appelle le rebond. Vous visitez la Crète et suivant une tradition touristique établie vous allez à Cnossos, faites ou pas la queue selon les périodes de l'année et l'heure de votre visite et prenez votre ticket d'entrée. Gardez le  bien car c'est la seule... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2020

Coup de gueule, c’est à la mode

Coup de gueule, c’est à la mode Je viens de recevoir un message d'un ami et j'ai pensé que ce texte devait figurer dans les carnets du Naïf. Le lecteur jugera par lui-même. Il est brut de fonderie et je n'en ai retiré qu'une phrase de caractère personnel.  Ceci est un “coup de gueule”, c’est à la mode….c’est surtout le fruit de frustration, de peur, de honte…  Frustration et honte d’entendre des amis, de la famille se nourrir et relayer des théories conspirationnistes, antisémites ….. Honte de voir mon pays incapable de... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 décembre 2020

Pataugeages sublimes Un nouvel épisode merveilleux Embourbement garanti

Ce n'est pas compliqué, pour notre actuel Sous Benêt porte flingue, le parangon de l'habileté politique, tel Ulysse aux mille ruses, il faut et il suffit de demander à chaque instant, pour chaque mouvement, à chaque tentation d'agir d'une façon quelconque de fournir un passeport de libre circulation pour vivre heureux. À cet effet, naturellement un projet de loi. Où ai-je la tête ? Ce texte prévoit d’octroyer au premier ministre, durant l’état d’urgence sanitaire, objet mal identifié, la possibilité de conditionner les déplacements,... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 décembre 2020

Pataugeage sublime Le référendum

Ici pas de rebond  sur un article mais plutôt coïncidence.  Alors que je commençai ma page de carnet sur le thème du référendum de Gros Benêt ou plutôt que j'y barbotai mon expert favori m'en fournit la substantifique moelle que j'utilisai sans vergogne. Dans la série des pataugeages, j'avais fait de mon mieux pour être à jour en reconnaissant cependant que le flux législatif me laissait parfois de côté et que je ramais derrière un vaisseau emporté par une tempête de sottises. Mais un déficit d'imagination me faisait... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 décembre 2020

Pataugeage dans le Marais des lois Annexe 2

                                                                                                                                                        ... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 14:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 décembre 2020

Pataugeage dans le Marais des lois

  Ils ont l'embarras du choix. De quoi s'agit-il ? Des lois de la République, celles qui vont s'empiler dans le foutoir qu'est devenu l'État du Droit, objet législatif pas très identifié et très éloigné de l'idéal lui aussi sans définition, l'État de Droit. Communément on utilise ce vocable pour marquer la différence avec les dictatures et autres régimes autoritaires où la justice si la notion existe encore n'est qu'un instrument répressif de l'état. Au cher et vieux pays les lois sont conçues et mises en forme par le... [Lire la suite]
Posté par Dufourmantelle à 14:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]